COMMUNIQUE DU SYNDICAT CGT LATECOERE -

- LES SALARIES DE LATECOERE EN GREVE
mercredi 28 septembre 2016
par  Stella
popularité : 16%

Les salariés de Latécoère sont en grève.

Après avoir débrayé ce matin à 10:00 ;
après avoir débrayé cet après-midi à 13:30 en même temps que l’avant-dernière réunion de négociation avec la direction, la dernière devant se tenir vendredi matin ;
après avoir pris connaissance des propositions fantomatiques de la direction ;
après avoir jugé que ces propositions étaient parfaitement inacceptables ;
une centaine de salariés ont décidé de débuter une grève dès la fin de la réunion et de la poursuivre demain jeudi et très certainement après-demain vendredi.

Les salariés de Latécoère sont en grève.

Après avoir débrayé ce matin à 10:00 ;
après avoir débrayé cet après-midi à 13:30 en même temps que l’avant-dernière réunion de négociation avec la direction, la dernière devant se tenir vendredi matin ;
après avoir pris connaissance des propositions fantomatiques de la direction ;
après avoir jugé que ces propositions étaient parfaitement inacceptables ;
une centaine de salariés ont décidé de débuter une grève dès la fin de la réunion et de la poursuivre demain jeudi et très certainement après-demain vendredi.

Après 3 mois de négociations et à 2 jours de leur terme, le syndicat CGT Latécoère constate définitivement :
1. Que le groupe n’aurait pas d’avenir si la restructuration voulue par la direction aboutissait.

Si, comme la direction le souhaite, le bureau d’études était amputé de 40% de ses effectifs, qui concevrait les programmes futurs ?
Si, comme la direction le souhaite, l’usine historique de Toulouse était démantelée, qui industrialiserait les programmes futurs ? Cette usine est le vaisseau amiral du groupe, celle qui regroupe tous les métiers et tous les savoir-faire, la seule ayant l’expérience précieuse et décisive de l’industrialisation d’un nouveau programme puisque toutes les productions de nos usines dites « low-cost » ont toujours été définies, lancées et rôdées à Toulouse ?
Toutes ces questions, sans cesse posées pendant 3 mois, sont aujourd’hui encore sans réponse.

2. Que les mesures de reclassement et notamment le montant des indemnités de licenciement proposées par la direction sont sans rapport :

· avec les dégâts financiers, humains, psychologiques, sanitaires, familiaux, conjugaux, … causés aux plus de 200 familles qui seraient touchées ;

· avec l’excellente situation économique du groupe ; avec les 100 millions € qu’il a en caisse ; avec les dizaines de millions € de gain que la direction escompte tirer de cette restructuration ; avec les immenses moyens financiers de nos actionnaires Apollo et Monarch qui gèrent des dizaines de milliards € d’actifs ;

· avec nos revendications.

Le syndicat CGT Latécoère rencontrera ce vendredi à 14:30 Monsieur le Préfet ; un rassemblement sera organisé devant la préfecture à 14:00.
Le syndicat CGT Latécoère rencontrera ce vendredi à 16:00 Madame Lemorton, Député.
Le syndicat CGT Latécoère rencontrera le mardi 4 octobre des représentants de Madame Delga, Présidente du Conseil régional.

Pour le syndicat CGT Latécoère,
Florent Coste, délégué syndical
07 85 02 11 02


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930