Une hirondelle ne fait pas le printemps

vendredi 30 mars 2018
par  Marsanay
popularité : 4%

A Toulouse comme ailleurs, la mobilisation du 22 mars, avec 20 000 manifestants, est une (petite) réussite, mais pas d’une ampleur telle qu’elle puisse bousculer l’exécutif. Pas pour le moment. Ce mouvement survient après une série de reculs et, surtout, après la défaite contre la loi travail 2. La réforme de l’université provoque des mobilisations notables dans la jeunesse estudiantine Toulouse, Bordeaux Montpellier Tolbiac…grèves et blocages empruntent un chemin long pour dessiner la carte des grèves en France Le gouvernement, en multipliant les réformes, procède à ce que Lordon appelle une « attaque simultanée sur tous les fronts visant à produire un effet de sidération qui laisse les opposants, totalement désorientés, courir dans tous les sens, avoir toujours un train de retard, pour finir défaits dans tous les compartiments du jeu ».

« 

Texte de LORDON lire ici

Manif EPHAD, étudiant e s, enseignant e s, le 15 mars «