Quand ils ont fermé l’usine

jeudi 14 septembre 2017
par  Marsanay
popularité : 5%

Lutter contre la délocalisation dans une économie globalisée

Le jeudi 12 octobre à 18h00 à la Bourse du Travail ,place St Sernin ,l’Université Populaire de Toulouse ,le laboratoire de recherche de Sciences Politique de Toulouse et la CGT 31 vous convient à une soirée/débat autour du livre "Le Collectif du 09 août » Ce livre analyse les effets de la délocalisation et l’organisation pour s’en défendre à partir de l’expérience concrète des ouvriers de Molex
En présence des syndicalistes Molex, Guy Pavan, Denis Parise, Me Denjean, …et les auteur e s dont Eric Darras Professeur de science politique à l’IEP Toulouse ,Alexandra Oeser, Professeure à l’Université de Nanterre, Alexandra Oeser , Yohan Selponi (Science Po Toulouse) et Bérénice Crunel (Science Po Toulouse)

Quand ils ont fermé l’usine par le Collectif du 9 août Coll. L’ordre des choses, Agone, 2017, 286 p., 19 euros.

Il y a presque huit ans, les haut-parleurs de l’usine Molex de Villemur-sur-Tarn apprenaient aux 279 salariés la fermeture prochaine de leur établissement au profit d’une unité slovaque. S’en est suivie une lutte sociale et juridique qui a abouti le 9 août 2016 par la reconnaissance, par la cour d’appel de Toulouse, de l’absence de "cause réelle et sérieuse" aux licenciements. Mais la Cour de cassation n’ayant pas reconnu à la société mère états-unienne, Molex Inc., le statut de coemployeur, celle-ci est dispensée du paiement des indemnités... Cinq années durant, un collectif de chercheurs de plusieurs disciplines s’est littéralement immergé dans cette aventure dont ils livrent ici une analyse éclairante.

A la fois exemplaire d’une délocalisation industrielle à l’ère du capitalisme globalisé et exceptionnel par l’activisme et la médiatisation dont il a fait l’objet, le cas des Molex constitue une mine d’enseignements quant aux rapports à l’emploi et à l’engagement, rebattant au passage nombre de résultats que les sociologues et les politistes croyaient acquis. Au-delà de la reconstitution des logiques et des structures sociales dans lesquelles évoluent les multiples protagonistes de ces "victoires au goût amer", cet ouvrage prolonge également avec pertinence les réflexions sur l’engagement des chercheurs vis-à-vis de leur objet. Et il pointe, mieux qu’un long plaidoyer, les limites des récentes évolutions législatives qui ont reconfiguré le rapport salarial ces dernières années.
Igor Martinache Alternatives Economiques