Conférence-débat : « Non à l’OTAN, non à la guerre »

lundi 1er mai 2017
par  Universite Populaire Toulouse
popularité : 24%

A l’occasion de l’inauguration du nouveau siège de l’OTAN, une grande manifestation internationale et un contre-sommet auront lieu les 24 et 25 mai prochains à Bruxelles.

Dans le cadre de cette mobilisation, et pour vous informer sur l’orientation actuelle de l’OTAN, Le Mouvement de la Paix, l’Université Populaire de Toulouse, Attac, Les Amis du Monde Diplomatique, Espaces-Marx et la Fondation Copernic 31 vous invitent à une Conférence débat vendredi 19 mai 2017 à 20h30 à la Bourse du travail 19 place Saint-Sernin à Toulouse avec Daniel Hofnung , représentant d’ATTAC, dans le collectif « Non à l’OTAN, non à la guerre »

Le prochain Sommet de l’Otan sera le premier auquel participera le Président des Etats-Unis, Donald Trump. Il se tiendra les 24 et 25 mai dans les tout nouveaux bâtiments du siège de l’Alliance atlantique à Bruxelles, la ville où sont basées l’Otan et l’Union européenne (UE), deux institutions qui coopèrent étroitement dans leurs politiques militaires.

Contrairement aux apparences, Donald Trump n’a pas l’intention de « lâcher » l’OTAN : sa volonté est de faire pression sur ses alliés afin qu’ils augmentent leur participation financière et militaire à l’Alliance. Les Etats-Unis poussent l’OTAN dans une direction toujours plus belliciste en exigeant des pays membres de porter leur budget de Défense au minimum à 2% du PIB , objectif auquel le président Hollande a immédiatement obtempéré.Or, les budgets militaires mondiaux ont déjà pratiquement doublé en moins de 10 ans.

Ensuite, l’injonction de moderniser l’armement nucléaire s’accompagne de décisions (miniaturisation, bombes à « faible » rayonnement…) qui laissent entendre que, désormais, on est passé d’une doctrine de « dissuasion » à une doctrine d’utilisation de l’arme nucléaire « sur le champ de bataille ». Là encore, le président Hollande a décidé d’y engloutir des dizaines de milliards sur vingt ans et des accords ont été passés avec les britanniques sur le sujet.

L’Otan et ses Etats membres participent à des guerres et des interventions militaires illégales, en Yougoslavie, en Afghanistan, en Libye, en Irak, en Syrie, dans la mer Méditerranée et dans l’océan Indien. Ils contribuent massivement à l’instabilité internationale, à la course aux armements et à la militarisation. L’Otan reste liée à la plus grande menace contre l’humanité : les armes nucléaires.
De sommet en sommet, l’Otan perpétue, met en œuvre et étend sa politique de guerre et de domination.

Le monde entier est témoin des conséquences de cette politique : des pays entiers sont dévastés, des millions de gens deviennent des réfugiés, souffrent terriblement ou sont tués ; l’environnement se dégrade de façon désastreuse, l’extrémisme violent et le terrorisme augmentent ; les tensions et les affrontements militaires se multiplient ; les armes nucléaires prolifèrent et le risque d’une guerre atomique s’accroît.

Enfin, les Etats-Unis et l’OTAN renforcent leur dispositif stratégique agressif vis-à-vis de la Russie, mais aussi de la Chine : déploiement de troupes et installation de missiles aux frontières de la Russie…
Créée en 1949 (soit six ans avant le Pacte de Varsovie) pour « contenir le communisme », l’OTAN existe toujours, et est lancée dans des guerres sans fin officiellement contre le terrorisme et contre les États qu’elle appelle « Etats voyous ». De fait, les USA et l’OTAN entendent lutter contre tout ce qui leur semble aller contre leur hégémonie.

Daniel Hofnung a publié sur son blog en 2015 un article :https://blogs.attac.org/paix-et-mutations/article/les-banques-et-le-financement-de
Des analyses sur l’OTAN sur le site du GRIP : Groupe de Recherche et d’Information sur la Paix et la Sécurité http://www.grip.org/fr/node/201


Agenda

<<

2017

 

<<

Mai

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234