Troisième ligne de métro : Moudenc a gagné

mercredi 20 juillet 2016
par  Marsanay
popularité : 4%

« La Région prendra part au financement des opérations prévues dès lors qu’elles favoriseront de nouvelles connexions entre le train et le métro notamment », a déclaré Carole Delga, présidente de la région Occitanie, à propos du projet de 3e ligne de métro à Toulouse" La Dépêche 19 juillet 2016. Ci dessous le point de vue de Jean Paul DAMAGGIO animateur de l’alternative à la LGV

Ce feuilleton est très instructif sur le fonctionnement de nos institutions.
Résumons :
Un projet de prolongement du métro vers Labège fait l’objet d’une enquête d’utilité publique (processus long qui dure des années). Ce projet aboutit enfin par la signature d’une déclaration d’utilité publique par le préfet de Haute-Garonne fin janvier 2016. Quinze jours après J-L Moudenc décide de tout chambouler et il le peut puisqu’il a la clef des finances. Il propose à la place une troisième ligne de métro mais sur le côté opposé au prolongement. Les socialistes crient au scandale. J-L Moudenc bon prince décide, deux mois après, de faire plaisir à la mairie de Colomiers en faisant un prolongement de son projet jusqu’à cette ville essentielle. Ce projet cohérent avait été envisagé dès 2015 quand Moudenc a commencé à travailler sur la troisième ligne. Pourquoi Colomiers avait été enlevé ? Pour des raisons financières car même si les finances sont toujours traitée à la fin, elles restent… essentielles.
Et on apprend aujourd’hui par La Dépêche que Carole Delga pour la Région accepte de verser 150 millions d’euros au projet Moudenc après que Georges Méric ait décidé de la même chose. Tout ça parce qu’il y a des dates : le 25 juillet Moudenc doit présenter son plan de financement et il fallait que chacun apporte sa pierre. En fait pour la LGV le plan de financement n’est même pas là après la DUP donc celui de Moudenc reste factice, juste pour mettre chacun au pied du mur.
Mais attention, il y a des conditions pour que du côté de Labège on ne pleure pas trop. Il faudra aller jusqu’à Labège !
Alors qu’un projet était prêt à la réalisation (même s’il y a loin d’une DUP à une construction), voilà que le nouveau projet met Labège en queue de la comète !
Et Moudenc en bon prince avait déclaré quand il accepta Colomiers dans son projet :
"Ce nouveau périmètre d’étude est plus fort, plus ambitieux que celui qui était sur la table jusque-là. Il apporte une meilleure réponse pour notre grande agglomération qui est confrontée à une croissance annuelle de 50 000 déplacements. C’est un périmètre plus fédérateur qui montre que nous (la majorité toulousaine) ne sommes pas enfermés dans une vision toulouso-toulousaine, rabougrie et égoïste. Avec ce périmètre, nous desservons en effet plusieurs communes importantes de l’agglomération, notamment la première et la deuxième commune (Toulouse et Colomiers,) et nous touchons la moitié des emplois de notre grande agglomération."
Il peut jouer d’autant mieux la carte du bon prince que comme chacun sait la commune de Colomiers est très riche et va donc apporter une bonne part. Les deux projets n’auraient jamais dû être concurrentiels, les deux étant utiles.
Mais pourquoi faut-il que Carole Delga dans sa lettre à Moudenc, Méric et Lattes apporte cette information supplémentaire :
« J’ai lancé, dès le début de mon mandat, des états généraux du rail et de l’intermodalité, instance de concertation, d’analyse et de recueil des besoins exprimés par nos concitoyens. Nous avons constaté qu’il existait une forte attente des habitants de l’aire urbaine toulousaine pour l’amélioration structurelle de la desserte. Cela concerne la desserte de proximité comme le raccordement aux grands réseaux de communication. Sur ce point, l’échange que nous avons eu ensemble le 12 juillet dernier avec Alain Vidalies, secrétaire d’Etat chargé des Transports, a confirmé le rôle majeur que nous aurons à jouer dans le financement de la Ligne à Grande Vitesse Bordeaux-Toulouse et pour laquelle la Région s’est fortement engagée ».
Visiblement elle a déjà les résultats de l’analyse d’une enquête achevée le 9 juillet et dont nous aurons le bilan en octobre. Mais que vient faire la LGV dans la question ? Une façon de dire que la Région devra payer lourd pour la LGV donc il ne faudra pas trop lui demander pour le métro toulousain ? Moudenc était à la réunion du 12 juillet où, on le devine, les marchandages ont dû aller bon train. Passe-moi le fromage, je te passe le vin.
J-P Damaggio
Il serait bien que pour des lettres aussi importantes le site du Conseil régional en donne la teneur complète ! Et on se demande comment se prennent les décisions car là Carole Delga décide seule ?


Agenda

<<

2017

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
27282930123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031