Urgence sociale, urgence climatique. 2

samedi 21 septembre 2019
par  Marsanay
popularité : 1%

Les déplacements dans l’agglomération, sont obligatoires, sont indispensables. Se déplacer devient un droit essentiel. La gratuité répondrait à cette urgence
L’aggravation de la crise climatique, les scénarii qui nous laissent penser que nous entrons dans l’ère de la barbarie climatique mettent la question des déplacements et des transports au centre des préoccupations des mois à venir. La voiture doit disparaître progressivement des villes au profit des transports en commun pour réduire la toxicité des gaz d’échappement et pour privilégier d’autres moyens de déplacements qui vont de la marche à pied en passant par le vélo et la trottinette. Le développement des transports en commun n’a de sens que si les rues des villes ne sont plus à partager entre l’autobus et la voiture. Le développement des modes doux, la marche à pied…n’a de sens que si la voiture a rendu tous les espaces qu’elle occupe. Si on interdit l’accès des voitures (sauf les véhicules disposant de droits spécifiques) alors il faudra réfléchir à rendre les transports publics gratuits. Nous avons peu de temps devant nous pour faire reculer la crise climatique, la réduction drastique du recours à la voiture est un élément clef, va-t-on encore et encore agiter des questions financières ?

« 


Agenda

<<

2019

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2526272829301
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
303112345