Les fondements microéconomiques de la connerie

dimanche 2 décembre 2018
par  Marsanay
popularité : 1%

Grâce à David Graeber, on sait dorénavant qu’il existe des « jobs à la con » (bullshit jobs).
Mais ne pourrait-on pas étendre ce concept aux « théories économiques à la con » comme celle qui a inspiré en France l’augmentation de la taxe diesel et déclenché le mouvement des gilets jaunes ? Un va-et-vient entre ces théories et la réalité permet d’en mieux mesurer les effets délétères.

«