Lobbying : comment Airbus dicte sa loi à Bruxelles

lundi 15 octobre 2018
par  Marsanay
popularité : 4%

L’Université Populaire de Toulouse en partenariat avec Médiacités invite Rozenn Le Saint et Xavier Petracci le mardi 16 octobre à 20H30 au Bijou, 123 avenue de Muret, Toulouse.

Rozenn Le Saint est journaliste d’investigation indépendante spécialisée dans le social et la santé, coauteure de Le livre noir des syndicats, chez Robert Laffont : un des chapitres traite de « FO chez Airbus : un syndicat tout puissant dans une entreprise prospère ».Elle enquête essentiellement pour Mediacités, et a notamment écrit une série d’articles sur Airbus
Xavier Petracci, responsable syndical de la CGT Airbus et de la coordination CGT des sous-traitants d’Airbus

Le constructeur aéronautique figure sur le podium des organisations qui ont le plus de contacts avec la Commission européenne. Il agit également au sein de plusieurs lobbys sulfureux. Mediacités a décortiqué dans le détail cette activité méconnue et peu reluisante de l’avionneur toulousain. C’est ce que montre un long article de Sylvain Morvan journaliste à Médiacités L’exemple des émissions de CO2

Les émissions de gaz à effet de serre de l’aviation internationale représentent 2 à 3% du total des émissions mondiales. Sa part devrait encore largement augmenter puisqu’un doublement du trafic passager est attendu d’ici à 2034. Pourtant, en 2015, le secteur avait été honteusement oublié lors de la COP 21. Selon l’ONG Coorporate Europe Observatory, l’Association internationale du transport aérien (IATA), lobby qui regroupe les compagnies aériennes, « a soigneusement veillé à ce que les négociations sur le climat à Paris excluent l’aviation de leur champ ». En octobre 2016, l’Organisation de l’aviation civile internationale (OACI), qui dépend des Nations Unies, a finalement adopté un mécanisme de limitation des émissions carbone du secteur.

lire ici