Blagnac : rien n’est trop beau pour Airbus

lundi 1er octobre 2018
par  Marsanay
popularité : 3%

L’Université Populaire de Toulouse en partenariat avec Médiacités invite Rozenn Le Saint et Xavier Petracci le mardi 16 octobre à 20H30 au Bijou, 123 avenue de Muret, Toulouse.
Médiacités a publie plusieurs articles, dont celui qui concerne Aeroscopia, le musée de l’aéronautique de Blagnac.


Gouffre financier pour les uns, image de marque pour les autres. Aeroscopia, le musée de l’aéronautique, n’en finit plus de diviser les élus blagnacais. En cause, le coût de ses agrandissements successifs largement supportés par la ville de Blagnac.

En cet après-midi du début du mois d’août, les visiteurs déambulent autour de la trentaine d’appareils exposés dans ce musée ouvert en 2015. « J’ai adoré piloter un avion grâce à un simulateur », s’enthousiasme Maëva Lamp, lilloise de 19 ans. Dans le hall de 7000 m2 et sur le tarmac sud, les pièces de collection d’avions civils, militaires et de loisirs retracent deux siècles d’histoire en laissant, sans surprise, une large place au géant de la région, Airbus. « Je m’attendais à voir et à pouvoir monter dans davantage d’appareils », déplore Philippe Wysocki, ingénieur à la retraite de 65 ans. Du premier avion civil de l’entreprise l’A300B à l’un des premiers Concorde, de l’avion militaire l’A400M à la reconstitution du Blériot XI qui traversa la Manche le 25 juillet 1909 en 37 minutes, Aeroscopia tente de se positionner comme l’une des références de l’aviation en France. Mais sa collection reste encore modeste face aux 150 avions du musée du Bourget.


Agenda

<<

2018

 

<<

Octobre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
1234567
891011121314
15161718192021
22232425262728
2930311234