Suède-débat. « Ouvrir la porte à l’extrême droite »

mardi 11 septembre 2018
par  Marsanay
popularité : 4%

Le sociologue Walter Korpi a dit un jour en riant que « la révolution ne viendra pas en Suède par la lutte armée, mais en consultant toutes les parties concernées ». Il voulait suggérer qu’en Suède, rien n’est fait à la hâte ou unilatéralement, mais seulement par le biais d’une procédure régulière et d’un consensus. Pendant longtemps, cela est resté vrai. La Suède a connu de longues périodes de stabilité, principalement sous l’égide du Parti social-démocrate suédois des travailleurs (SAP), qui a mis en œuvre des réformes progressistes.

Par Petter Nilsson

«