Sur la ZAD : « La préfète m’a radicalisé·e »

mercredi 11 avril 2018
par  Marsanay
popularité : 6%

Le deuxième jour d’expulsion de la ZAD de Notre- Dame-des-Landes a tourné l’affrontement entre les gendarmes et des habitant·e·s déterminé·e·s. Un lieu
historique de la ZAD, les Vraies Rouges, a échappé à la destruction promise.
PAR CHRISTOPHE GUEUGNEAU ET JADE LINDGAARD
ARTICLE PUBLIÉ LE MERCREDI 11 AVRIL 2018 Médiapart

«