Derrière la privation des barrages le contrôle de l’eau qui se rarifie

dimanche 8 avril 2018
par  Marsanay
popularité : 4%

Dans l’interview qui suit Richard Simon-Labric militant de la CGT Énergies, revient sur les conséquences de la privatisation des barrages. Le contrôle de l’eau, ressource naturelle qui se raréfie, de par l’activité humaine. La mise en péril de la transition énergétique. Le Portugal et La Finlande se posent la question de renationaliser la gestion des barrages, Macron pousse à privatiser vite !
Nous avons joint à cette interview des documents de la CGT Energies, de Reporterre, le rapport Garonne 2050 et le rapport Batttistel

La privatisation des barrages met en péril la transition énergétique
lire ici

« 

« 

Concessions hydroélectriques : le rapport Battistel réaffirme ses craintes concernant la mise en concurrence
« 


Documents joints

MP3 - 44.8 Mo
MP3 - 44.8 Mo

Agenda

<<

2018

 

<<

Septembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930