Tchécoslovaquie 1968. « Deux schémas faux »

mercredi 17 janvier 2018
par  Marsanay
popularité : 7%

Entretien avec Peter Uhl conduit par Jan Malewski en 1998
Oppositionnel marxiste tchécoslovaque, condamné à deux reprises (en 1969 à quatre ans et en 1979 à cinq ans de prison), signataire de la Charte 77 et fondateur du VONS
(Comité de défense des personnes injustement persécutées), Petr Uhl est aujourd’hui
journaliste (en août 1998) à Prague. Cet entretien, qui date de seulement 20 ans, indique l’utilité de réanalyser, une fois de plus, 50 ans après « le printemps de Prague », ce « processus » et, plus généralement, la dynamique « des réformes » des dits « Etats ouvriers bureaucratiquement dégénérés » ou des « formations en transition – bloquée (sic) — vers le socialisme ». (Réd. A l’Encontre)
le socialisme ». (Réd. A l’Encontre)

« 


Agenda

<<

2018

>>

<<

Décembre

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
262728293012
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930
31123456