le souffle d’Octobre

dimanche 7 janvier 2018
popularité : 6%

LE SOUFFLE D’OCTOBRE,
Centenaire de la révolution russe d’Octobre 1917
L’Université Populaire de Toulouse remercie les organisateurs et organisatrices du colloque, « le souffle d’octobre » d’avoir enregistré les différentes interventions et de les mettre à notre disposition. Nous les mettons, comme à notre habitude, en accès libre sur notre site afin que ceux et celles qui n’ont pu se déplacer se les approprient. L’Université Populaire de Toulouse, milite depuis longtemps pour que ces nombreuses initiatives, organisées principalement à Paris où tout proche, puissent être "dupliquées" en province ou tout simplement enregistrées. Les illustrations du document proviennent du Portfolio de Médiapart : "La Russie des révolutions".

« Le Souffle d’Octobre » : une réussite, le 18 novembre à la MSH de Paris-Nord
Ni grand-messe ni enterrement : le samedi 18 novembre, à la Maison des Sciences de l’Homme de Paris-Nord, ce fut une pleine journée de présentations et de discussions autour du centenaire de la Révolution russe de 1917.
« Le Souffle d’Octobre » (titre de la journée) y fut bien présent, notamment dans les deux forums parallèles du matin sur le thème des « aspects et contradictions d’une révolution », où les apports et les opinions sur les grandes composantes d’Octobre et ses conséquences nourrirent un débat animé, mais toujours respectueux. L’après-midi, deux autres forums discutaient sur les « balises et bilans critiques » d’une période de bouleversement historique et de luttes déchaînées qui nous laissent un « héritage sans testament », avec des balises certes, mais aussi beaucoup de questions et de mises en cause nécessaires.

La table ronde finale devait reprendre ce débat avec des intervenants divers par leurs origines et leur culture politique, mais tous soucieux d’essayer d’y voir clair dans ce qui s’était passé, pour en tirer le meilleur et éviter d’en répéter le pire, si la roue de la révolution se remettait à tourner.

Au total, de l’avis général des participants et des intervenants, une initiative réussie qui sert aussi de rampe de lancement à la future Société Daniel Bensaïd, dont le texte de création fut lu en conclusion de la journée. La suite viendra bientôt, avec la Société Louise Michel en acteur actif de l’indispensable résistance à l’air du temps et volonté d’œuvrer à ce que les temps changent.

JPEG - 59 ko

LES ENREGISTREMENTS

Aspects et contradictions d’une révolution

Des soviets à l’autogestion, de la Russie à la Yougoslavie : Catherine Samary
Le communisme tout de suite ? Les bolcheviks, les communes et les paysans : Eric Aunoble
La guerre civile, un des tournants de la révolution : Jean-Jacques Marie
Espoirs et déceptions des féministes, dans les années 20 : Josette Trat

Soviets et comités, l’ancrage d’une démocratie par en bas : Yohan Dubigeon
Le souffle d’Octobre vers l’Orient : Pierre Rousset
L’onde de choc européenne, le « biennio rosso » au prisme d’Octobre : Stéfanie Prezioso
Octobre 17 et les avant-gardes artistiques : continuité ou contiguité ? : Hervé Dubourjal

Balises et bilans critiques

Vie des soviets et soviets sans vie : Patrick Le Moal
Démocratie formelle et réelle, droits fondamentaux et mesures d’exception : Francis Sitel
Penser la temporalité révolutionnaire avec Octobre et Daniel Bensaïd : Sophie Wahnich

Comment en est-on arrivé au parti unique ? : Samy Johsua
La révolution russe, le socialisme, le communisme, Marx : Isabelle Garo
La stratégie léniniste, qu’en reste-t-il ? : Ugo Palheta

1917-2017, après un siècle que reste-t-il d’Octobre 17 ?

Présentation globale : François Sabado
Intervenants : Olivier Besancenot, Roger Martelli, Myriam Martin, Christian Laval,
Francisco Louçã
(Bloc de gauche du Portugal)
Conclusion et présentation de la Société Daniel Bensaïd : Charles Michaloux


Voir aussi notre site www.societelouisemichel.org