Convergence des luttes de la santé et de l’éducation. Nous ne sommes pas des entreprises !

vendredi 22 décembre 2017
par  Marsanay
popularité : 3%

Le mardi 19 devant La Grave, le personnel hospitalier était rassemblé ; enseignants et étudiants de la faculté Jean Jaurès, en lutte également, étaient aussi présents à ce rassemblement. Ce n’était pas un simple geste de solidarité entre salariés en lutte ; mais aussi l’affirmation que la santé et l’éducation n’étaient pas des marchandises, que l’hôpital et la faculté n’étaient pas des entreprises. Et le petit plus qui parfois transforme la curiosité en colère, c’est que le CHU est engagé dans la fusion des universités que contestent étudiants et enseignants.
La lecture des plateformes revendicatives des uns et des autres incite à en savoir plus ; par exemple y a-t-il un lien entre la fusion de 4 universités toulousaines et la course au classement international ? Oui bien sûr ! Et la « Suspension du paiement la dette du CHU de Toulouse auprès des banques privées (60 millions d’euros cette année = 1500 embauches) ; allons nous devoir rebaptiser Toulouse en Athènes sur Garonne ?

Nous avons interrogé Julien militant de la CGT hôpital, Hervé FSU faculté J.Jaurés, Auriane & Amandine étudiantes et membres de l’U.E.T

Nous avons interrogé Julien militant de la CGT hôpital, Hervé FSU faculté J.Jaurés, Aurélie-Anne & Amandine étudiantes et membres de l’U.E.T

Julien
Hervé
Auriane & Amandine

L’appel au rassemblement du 19 décembre
Nous venons de décider d’un rassemblement commun entre les grévistes de l’université et les grévistes de l’Hôpital mardi 19 décembre 2017 à 9h devant l’Hôtel Dieu.
Les mêmes logiques marchandes pourrissent nos secteurs et font perdre du sens à nos métiers, nos mobilisations doivent être victorieuses et tous ensemble nous gagnerons.

Contre l’université entreprise
Retrait du projet Idex (appliqué à l’université et soutenu par le CHU de Toulouse) qui est un projet managérial digne d’une entreprise privée.
Arrêt de la fusion des universités.

Contre l’Hôpital Entreprise : Pour plus de moyens à l’hôpital pour embaucher et mieux soigner :
Satisfaction des revendications des grévistes du transport prélèvement en grève depuis 65 jours, de la Villa Ancely depuis 11 jours, de l’informatique depuis 2 jours.
Suspension du paiement la dette du CHU de Toulouse auprès des banques privées (60 millions d’euros cette année = 1500 embauches)
Suspension du paiement de la Taxe sur les salaires au CHU de Toulouse 2017 (impôt d’env. 43 millions d’euros = 1000 embauches)



Agenda

<<

2018

 

<<

Juin

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
28293031123
45678910
11121314151617
18192021222324
2526272829301