dimanche 9 juillet 2017
par  Universite Populaire Toulouse

Conférence-débat : " L’illusion du bloc bourgeois "

L’Université Populaire de Toulouse invite Stefano Palombarini le mardi 19 septembre à 20H30 au Bijou, 123 avenue de Muret, Toulouse.

Stefano Palombarini, maître de conférences à l’Université de Paris8- Saint Denis, s’intéresse des modalités de formation de la politique économique, du changement institutionnel et des liens entre dynamiques politiques et économiques. Il est l’auteur de "La rupture du compromis social italien : un essai de macroéconomie politique" et, avec B. Amable, de "L’économie politique n’est pas une science morale" et de "L’illusion du bloc bourgeois".

Alliances sociales et avenir du modèle français
La crise politique française entre dans sa phase la plus aiguë depuis plus de trente ans, avec l’éclatement des blocs sociaux traditionnels, de gauche et de droite. L’éloignement des partis « de gouvernement » des classes populaires semble inexorable ; il laisse sur la touche, d’un côté, artisans, commerçants et petits entrepreneurs déçus par la timidité des réformes de la droite libérale et, de l’autre, ouvriers et employés hostiles à une unification de l’Europe des marchés à laquelle le parti socialiste reste attaché.

JPEG - 24.5 ko

La présidence Hollande est de ce point de vue moins une anomalie que l’échec définitif des tentatives de concilier la base sociale de la gauche et la « modernisation » du « modèle français ». Ce projet se prolonge désormais par la tentative d’édifier un « bloc bourgeois » fondé sur la poursuite des « réformes structurelles », destinées à dépasser le clivage droite/gauche par une nouvelle alliance entre classes moyennes et supérieures.

L’émergence, en réaction, d’un pôle « souverainiste », coexiste avec les tentatives de reconstruire les alliances de droite et gauche dans un paysage politique fragmenté.

L’avenir du « modèle français » dépend de l’issue d’une crise politique qui n’est donc pas liée à des querelles d’appareils et encore moins de personnes, mais à la difficulté de former un nouveau bloc dominant.

Elle est loin d’être terminée.


Articles les plus récents

vendredi 11 août 2017
par  Marsanay

Val Tolosa, retour sur une victoire

En plein mois de juillet, le Préfet qui croyait les anti Val Tolosa assoupi e s, décidait une nouvelle fois, contre l"avis de la Cour d’Appel de Bordeaux d’autoriser les travaux. La mobilisation est immédiate, l’accès au site est bloqué par des militant e s qui se relaient nuits et jours jusqu’au 28 (...)

vendredi 4 août 2017
par  Marsanay

Quand La Tribune de Toulouse remet au goût du jour le BIP BIP

Quand vous lirez BIP BIP dans le texte ci dessous il faudra lire : "Je ne sais qui de la journaliste ou de Mme Assouad a pu inventer une histoire pareille" http://universitepopulairetoulouse.fr/spip.php?article974
Après la publication d’une interview de Florent Coste, délégué CGT de Latécoère sur (...)

jeudi 3 août 2017
par  Universite Populaire Toulouse

Cinéma-débat : " Le jeune Karl Marx "

L’Université Populaire de Toulouse et Espaces Marx vous invitent à la projection en avant-première du dernier film de Raoul Peck au cinéma ABC à 20H30 le mardi 26 septembre.
En Allemagne, une opposition intellectuelle fortement réprimée est en pleine ébullition. En France, les ouvriers du Faubourg (...)

mardi 1er août 2017
par  Marsanay

L’usine du futur ?

Florent Coste est délégué syndical et secrétaire adjoint du syndicat CGT de l’usine latécoère.Nous l’avions interrogé lors du dernier conflit 2016. Les médias ces dernières semaines ont beaucoup parlé de l’usine du futur de l’usine 4.0, Qu’est ce qui se cache derrière ces formules dans l’air du temps ? (...)