Mouvement social de 1995


Articles publiés dans cette rubrique

samedi 17 septembre 2011
par  Universite Populaire Toulouse

Le renouveau des luttes : entre fragmentation et convergences anti-capitalistes

Le mouvement social de l’automne 1995 a ouvert un nouveau cycle de contestation en France, même s’il est possible de voir dans la grève menée par les agents de conduite de la SNCF et dans la mobilisation estudiantine de l’hiver 1986-1987 un premier regain de combativité1. De plus, la multiplication (...)

jeudi 15 septembre 2011
par  Universite Populaire Toulouse

Du destin à l’histoire : transformations de la grève en France

La grève a non pas un destin — inaugurer le Grand Soir, ou dépérir à petit feu — mais une histoire. Celle, bien sûr, d’une tradition entrete-nue comme un feu, des compagnons aux cheminots. Mais celle, aussi, de ses réinventions successives par les novices qui s’en emparent, femmes de ménage dans (...)

jeudi 15 septembre 2011
par  Universite Populaire Toulouse

Retour sur l’automne chaud de 1995 en France

Quelle est la nature du mouvement qui s’est développé en l’espace de quelques semaines ?
Un mouvement purement défensif replié sur le maintien d’intérêts corporatistes comme l’ont considéré certains chercheurs [1] ou un mouvement porteur d’ espoirs pour une large partie de la société comme l’ont pensé (...)

jeudi 15 septembre 2011
par  Universite Populaire Toulouse

Réveillés par le mouvement social de Décembre 1995

Les syndicats français mis au défi
Tenue à Davos, en février, la réunion de " décideurs " politiques, industriels et financiers venus du monde entier a souligné, en creux, l’absence de coordination des milieux populaires face à l’accélération de la mondialisation. En France, en particulier, le (...)

mercredi 14 septembre 2011
par  Universite Populaire Toulouse

Un renouveau de la critique syndicale ?

L’engagement de Pierre Bourdieu pendant les grèves de 1995 ne signifie pas pour autant qu’il menait une réflexion approfondie sur le mouvement syndical et en appréhendait toutes les contradictions. C’est en fait un rapport politique au syndicalisme qu’il a affirmé.
L’engagement de Pierre Bourdieu aux (...)