Clément et Rémi, deux jeunes mort presque dans l’indiférence.

lundi 28 mars 2016
par  Marsanay
popularité : 15%

Ci-dessous quelques articles, dont le rapport de la Ligue des Droits de l’Homme sur la mort de Rémi Fraisse. Rémi avait les mains en l’air quand il a été tué...". Un reportage tiré de Libération montrant l’acharnement d’un CRS sur un jeune lycéen. Le point commun entre ces deux faits est l’extrême violence de la police qui agit dans un contexte d’impunité totale. Inquiétant.

Les violences policières de ces derniers jours à l’encontre de lycéens coïncident avec des révélations concernant la mort de Rémi Fraisse (voir documents). Il y a une fable toujours racontée qui dit que tout gouvernement redoute la jeunesse dans la rue. Il est vrai que celle-ci a souvent joué un rôle déterminant dans bon nombre de mobilisations, mais cette fable mérite d’être revisitée. Deux jeunes sont morts ces dernières années, l’un sous les coups de fascistes, l’autre tué par la grenade d’un gendarme. Les mobilisations qui ont suivi pour Clément Méric et Rémi Fraysse étaient très en deçà, minoritaires et très clivées. Cela signifie pour l’essentiel que la jeunesse de ce pays scandalisée, choquée sans aucun doute, ne s’est pas pour autant levée, ne s’est pas identifiée aux combats de Clément et Rémi. Cette sorte d’indifférence à la mort de jeunes, affaibli considérablement l’idée que la jeunesse dans la rue est un danger pour tout gouvernement. On est devant une sorte de permis d’aller plus loin dans la répression, les images de la répression devant le lycée Bergson, montre le geste gratuit d’un policier qui se sait pratiquement intouchable, défendu quoi qu’il arrive. Diverses études (DARES) ont montré parmi les CRS et les Gardes mobiles une forte progression du vote FN. Il y a donc une autonomisation idéologique des différents corps de police par rapport à l’état et aux missions qui lui sont
assignées.La police française, comme son homologue américaine cultive la violence et le racisme, envers la jeunesse en général, la "retenue" imposée par l’état dans les manifestations ne fonctionne plus. C’est inquiétant, car on peut se poser la question de savoir si c’est le gouvernement qui ne redoute plus un accident grave ou alors si ce sont les corps de police qui réellement sont gangrénés par les idées du FN.

Un an après la mort de Rémi Fraisse, les conclusions accablantes de la Commission d’enquête citoyenne
lire ici

Sivens. Rémi Fraisse levait les mains en criant « arrêtez » selon de nouveaux témoignages
lire ici

Manifestation : un lycéen tabassé par des policiers
lire ici

A Rémi Fraisse, notre fils mort il y a un an
lire ici

L’hommage à Rémi Fraisse interdit à Sivens
lire ici

Le sang, la colère et le printemps
lire ici


Agenda

<<

2017

 

<<

Juin

 

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
2930311234
567891011
12131415161718
19202122232425
262728293012
Aucun évènement à venir les 6 prochains mois