Conférence-débat : " La fin du Capitalisme "

Et la nécessaire invention d’un monde nouveau
mercredi 11 novembre 2015
par  Universite Populaire Toulouse
popularité : 3%

Les Amis du Monde Diplomatique et l’Université Populaire de Toulouse invitent Christian Cauvin le mardi 12 janvier à 20H30, à la Bourse du travail, place Saint Sernin, Toulouse.

Pour l’économiste Christian Cauvin, si le capitalisme est condamné parce qu’il a atteint ses limites, il est néanmoins nécessaire d’accélérer sa disparition, en l’accompagnant de l’invention d’un monde nouveau

Il en appelle à une résistance contre le système actuellement encore dominant, et propose quelques chantiers car la lucidité n’interdit pas l’action dès lors qu’elle évite les pièges du volontarisme et de la naïveté. Un chantier sociétal pour situer la place du travail dans une société qui programme largement sa disparition. Et des chantiers consacrés à l’activité bancaire, à la fiscalité et aux monnaies, dont l’euro. Ce mouvement d’émancipation est le gage de la réussite future et de l’instauration d’une démocratie qui ne soit pas uniquement formelle.

Demain la démocratie... mais après le capitalisme.

Cet ouvrage se déploie en quatre temps.
Une première partie explore la dialectique entre démocratie et capitalisme : la démocratie rend possible le capitalisme, mais celui-ci en sape les fondements.
Une deuxième partie situe les enjeux économiques contemporains à partir des thèmes centraux de l’activité, du travail et de la dette.
Une troisième partie présente cinq chantiers majeurs car, sans résistance au système actuellement encore dominant, sans actions concrètes, il n’est pas possible de préparer une autre société, d’enclencher une autre dynamique.
Ces chantiers réunissent des propositions sociétales, actionnariales, bancaires, fiscales et monétaires.
Une quatrième partie reprend les réflexions et les études antérieures pour tenter une caractérisation du système capitaliste, de son fond d’illimitation et de sa fin inéluctable.

JPEG - 16 ko

En résumé, si le capitalisme est condamné parce qu’il atteint ses limites, il est nécessaire d’accélérer sa disparition car le mouvement d’émancipation est le gage de la réussite future et de l’instauration d’une démocratie qui ne soit pas uniquement formelle.
Demain, la démocratie... mais après le capitalisme.

Christian Cauvin est professeur émérite de gestion au Groupe HEC où il enseigne la stratégie financière. Il a longtemps accompagné les salariés, membres des comités d’entreprises et des sections syndicales dans l’examen des comptes et des stratégies économiques et financières de leurs entreprises.


Agenda

<<

2017

 

<<

Avril

>>

Aujourd’hui

LuMaMeJeVeSaDi
272829303112
3456789
10111213141516
17181920212223
24252627282930