Conférence-débat : " Une autre ONU pour un autre monde "

vendredi 11 septembre 2015
par  Universite Populaire Toulouse
popularité : 7%

Le Mouvement de la Paix, l’Université Populaire de Toulouse , ATTAC, Les Amis du Monde Diplomatique et Espaces Marx invite Nils Andersson le mardi 13 octobre à 20H30, salle du Sénéchal, rue de Rémusat, Toulouse.

L’ONU, dépassée crise après crise par l’expansion torrentielle et les dérives de la mondialisation capitaliste, débordée par le cycle infernal des guerres renaissant sans relâche d’un bout à l’autre du monde, est dans cet ouvrage examinée sans complaisance aucune pour ses démissions, ses compromissions avec les puissances d’argent, ses lâchetés devant les pouvoirs politiques... Sans mésestimer ses apports, sans excuser leurs limites. Pourtant, que serait le monde sans elle ? On peut, on doit la réformer sans tarder, la ressourcer sur les bases déjà anciennes mais perfectibles des droits humains, et les bases nouvelles de l’écologie planétaire. Plus loin, plus avant, la refonder sur les principes nouveaux d’une réelle démocratie des peuples et des nations. Permettre enfin à la moitié féminine de l’humanité, en accédant à ses pleins droits, de conférer la plénitude à cet effort...Les auteurs se sont attachés à poser de vraies questions, sans prétendre les formuler toutes. Sans céder à la facilité de leur coller des réponses toutes faites, car il nous faut en ces temps dangereusement nouveaux réapprendre à inventer collectivement l’avenir. Leur résolution ne sortira pas plus toute armée du cerveau quelques penseurs et experts, fussent-ils les plus estimables et compétents, que des eaux glacées du calcul égoïste. Car les questions qui sont ici posées, seuls les peuples peuvent les résoudre.

JPEG - 25.3 ko

Nils Andersson en est un des principaux contributeurs.
Éditeur et essayiste il a notamment co-dirigé les publications suivantes aux Éditions de l’Harmattan :

  • DROIT INTERNATIONAL ET CONFLITS ARMÉS
  • RESPONSABILITÉ DE PROTÉGER ET GUERRES "HUMANITAIRES" Le cas de la Libye
  • LA JUSTICE INTERNATIONALE AUJOURD’HUI Vraie justice ou justice à sens unique ?